Genève Japonais Restaurants & Adresses

Kamome, le restaurant japonais de l’hôtel Mövenpick Genève

29 janvier 2017

c_DSC04577 - copieGénéral

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir d’aller « redécouvrir » le restaurant japonais Kamome de l’hôtel Mövenpick Genève. En effet, ma dernière visite datait d’il y a plus de 15 ans.
Le restaurant Kamome est ouvert depuis plus de 20 ans et a maintenu une excellente réputation. Toutefois, avec le développement des concepts de la gastronomie japonaise dans les hôtels au centre ville, comme le restaurant Izumi de l’hôtel des Bergues ou le Umami de l’hôtel Président Wilson, j’étais la première à ne plus penser au Kamome. De ce fait, c’est avec une certaine curiosité que j’ai accepté l’invitation du directeur Food & Beverage, Gaylord Clavel. Ainsi, je me suis rendue dans l’établissement pour un déjeuner et cela en compagnie de ma copine créatrice du site « Inspiration for travellers« .

En lisant l’article, vous allez découvrir le restaurant mais je peux déjà vous dire que j’ai trouvé de nombreux arguments poussant à aller découvrir le restaurant Kamome.


Situation

Le Kamome est un des restaurants de l’hôtel Mövenpick Genève. Il se trouve à proximité de l’aéroport de Genève (3 minutes en voiture) et à 10 minutes du centre ville. Pour s’y rendre, le mieux est de venir en voiture (Parking gratuit pour les clients du restaurant). Avec les transports en commun, il faudra prendre le tram 14 ou 18, descendre à l’arrêt « Blandonnet » et marcher 10 minutes.


Cuisine et carte

Le Kamome est un restaurant gastronomique japonais où vous pourrez déguster non seulement une variété de sushi et de sashimi, mais aussi d’autres plats traditionnels japonais. En ce qui concerne les plats qui nous ont été servi lors de mon passage au Kamome, nous avons pu apprécier tout un assortiment de mets qui se trouvaient sur la carte.


Hors d’oeuvre

Nous avons démarré tout doucement notre repas avec une boisson d’apéritif le « Awasaki sparkling »qui est un saké au prix de 66 chf les 30 cl. Etant donné le prix, je déguste lentement ce verre de saké dans une coupe de champagne. C’est la première fois que je bois du saké pétillant. Frais et sucré à la fois, il se boit très facilement. Pour accompagner notre saké nous avons commencé par des « Edamame » (10 chf), les fameuses fèves de soja que les japonais adorent manger en apéritif. On fait sortir les petites fèves de leur cosse légèrement velue en les poussant avec les doigts! J’adore!

c_DSC04579 - copiec_DSC04580 - copiec_DSC04583 - copie


Entrée

Lorsqu’on vient manger japonais, malgré les clichés on a quand même envie d’essayer leurs sushis.
A ce propos, la confection de sushi n’est pas aussi évidente que cela. Tout peut devenir une catastrophe: les ingrédients non frais, le riz mal cuit, le « nigiri » de riz mal confectionné. Autrement dit, une précision extrême est demandée aux maitres sushi. En effet, il faut connaitre un bon rayon pour être un vrai maitre sushi: on passe par la taille, la découpe, la cuisson de riz, la connaissance sur les différents types de poissons, les algues, etc. Pour devenir un vrai maitre sushi, il faut 10 ans.
Je ne sais pas ce qu’il en est au Kamome, toutefois, leurs sushis étaient très bons et certains très originaux.

Assortiment de Sushis et Sashimis

c_DSC04591 - copie
Je m’égare! Voici, par quoi nous avons commencé: un assortiment de Sushi, de Sashimi dont une de leur spécialité: « Toro thon rouge » (selon arrivage) (11 chf la pièce), « Sashimi thon rouge » (14 chf les 3 pièces), « Sahimi de daurade rose » (7chf la pièce),  « Uramaki Saumon & avocat » (15 chf les 6 pièces) et leur spécialité le « Tamago Unagi Yaki – omelette japonaise, anguille teriyaki, gingembre et oignons frits » (18 chf). Les sushis et les sashimis étaient extrêmement frais et délicieux. Nous sommes bien dans un établissement qui en proposent des très bons.
c_DSC04593 - copiec_DSC04594 - copie

Mais ce qui m’a le plus étonné, c’est leur « Tamago Unagi Yaki ». Ce dernier est une recette inventée par leur chef. Je ne suis pas une très grande fan du unagi et je l’évite la plus part du temps, mais cette fois-ci je l’ai quand même essayé (le « unagi » n’est autre que l’anguille japonaise).
Je retire tout ce qu j’ai dit sur le « unagi »! Cette petite bouchée était exquise!!! Un mélange de sucré de frais de douceur! Je suis fan!! Je reviendrai ici rien que pour déguster ce plat.

Tataki de Saumon, sauce mangue, sweet and spicy

c_DSC04598 - copie
On continue toujours dans leurs spécialités pour déguster le « Tataki de Saumon, sauce mangue, sweet and spicy » (20 chf). Le saumon était tendre et incroyablement bon, même s’il était un peu trop salé (quelques grains de fleur de sel en trop peut-être…). Les légumes croquants qui l’accompagnaient donnaient une certaine fraicheur au plat. Tandis que la sauce à la mangue était assez bonne, mais je n’ai pas forcément était emballée par l’association des deux saveurs.

Gyoza de boeuf croustillant, sauce ponzu

c_DSC04611 - copiec_DSC04616 - copie

Puis, nous avons ensuite continué par une de leur spécialité chaude: « Gyoza de boeuf croustillant, sauce ponzu » (25 chf). Le ponzu est une sauce à base  de vinaigre, de soja et d’agrumes acides japonais (sudachi, yuzu, kabosu, etc.). Généralement, les gyoza sont cuits à la poêle (recette de gyoza japonais), cependant pour ce plat, il étaient frits! Pourquoi pas? Car c’était une belle réussite. En outre, la sauce ponzu se mariait très bien avec les gyozas. En d’autres termes, je me suis régalée.

Demi-queue de homard en tempura, sauce cacahuètes et sésame

c_DSC04604 - kamome

On a continué avec un deuxième plat chaud: la « Demi-queue de homard en tempura, sauce cacahuètes et sésame » (36 chf). Pour ce qui est du tempura, je n’ai pas été réellement conquise. Le beignet du tempura était assez lourd et baignait pas mal dans l’huile. En effet, un bon tempura doit être très léger, aérien et croustillant. En outre, la sauce cacahuètes sésame qui était censé amener une originalité alourdissait à mon avis le plat. Même si le tempura est un plat de friture, ce dernier devrait rester raffiné.


Plats

Notre plat principal était un « Filet de veau au Teppan yaki ». Pour accompagner notre pièce de viande nous avons été servi de légumes et de riz blanc.
c_DSC04622 -kamomec_DSC04623 -kamome

Teppan yaki (鉄板焼き)

c_DSC04625 - kamome

Le Teppan yaki (鉄板焼き) signifie « grillé sur une plaque de fer ». C’est une cuisson japonaise où l’on use de plaque chauffante pour cuire des aliments. Toutefois, dans les restaurants occidentaux, ce terme est plutôt utilisé pour un style de cuisine japonaise

La Cuisson au Teppan yaki

c_DSC04627 - copiec_DSC04633 - copiec_DSC04634 - copiec_DSC04641 - copie
L’instant où le chef du Teppan yaki arrive, c’est le moment qu’on attend tous! Le chef est prêt à se lancer dans la préparation de nos plats! Et c’est parti pour un moment de pur bonheur! Comme le barman avec ses bouteilles, le chef lui fait virevolter ses spatules. On est scotché par sa vitesse et par sa dextérité.  Il nous en met pleins la vue! De plus, il nous confectionne un petit coeur avec les légumes 😉 Ensuite, arrive le moment de la flamme sur le Teppan Yaki que nous attendons tous! La touche finale!

Présentation des plats

Face au chef, nous devenons tous des enfants impressionnés par ce qu’il se passe devant nous. Puis, la place est maintenant à celle de la présentation des mets. Les petits doigts du chef travaillent pour nous servir des plats parfaits.
c_DSC04647 - copiec_DSC04653 - copie

Et voilà le résultat. De magnifiques plats que nous dégustons tout d’abord avec les yeux. C’est aussi cela la gastronomie japonaise. La pièce de veau était exquise! 
c_DSC04651 - copiec_DSC04658 - copie
La cuisson au Teppan yaki est un vrai plus. Avec un plat pareil, cela donne envie de goûter tous les Teppan yaki: « Filet de boeuf Angus » (64 chf), « Cuisse de poulet, sauce terikyaki » (39 chf), « Filet de saumon d’Ecosse, label rouge » (40 chf), « Noix de Saint-Jacques sauvages au jus de yuzu » (44 chf), « Crevettes géantes flambées au Cognac » (44 chf). Que vais-je choisir lors de ma prochaine visite?
Tous les Teppan yaki sont servis avec des légumes et du riz blanc, par contre pour des nouilles ou le riz sauté il faudra compter un supplément de 5 chf.


Dessert

Comment vous dire? Nos ventres étaient remplis! Mais nous n’allions pas passer à côté des desserts. Comme pour la partie salée, nous avons eu un assortiment de mets sucrés: « Dome de chocolat Jivaro 40% et kumquat confit, croustillant au sésame » (14 chf), « Ananas flambé au Cognac, sauce caramel gingembre, tartare de fruits exotiques » (16 chf) et « Trilogie de Bubbies glacés » (14 chf) qui sont autres que les mochis glacés. Les trois desserts étaient très bons.
c_DSC04680 - copie

Dome de chocolat Jivara 40% et kumquat confit, croustillant au sésame

c_DSC04673 - copie

Le dessert au chocolat que je craignais être trop sucré ne l’était finalement pas autant que je l’avais imaginé. Je pense que le « kumquat confit » y a joué un rôle. Le « kumquat » est pour ceux qui ne connaissent pas ce fruit, un petit agrume orange. Ce dessert est bien sûr bien chocolaté mais aussi très frais. 

Ananas flambé au Cognac, sauce caramel gingembre, tartare de fruits exotiques

c_DSC04675 - copiec_DSC04677 - copie

Comme pour le veau au Teppan yaki, la préparation de l’ananas flambé s’est faite sous nos yeux. Même si c’est toujours la même chose, le moment du « flambé » me surprend à chaque fois. Cette flamme qui monte est impressionnante. Ce deuxième dessert était frais et parfait pour ceux qui ne veulent pas de dessert trop lourd. J’ai aimé le petit goût de gingembre qui rendait ce dessert bien asiatique. 

Trilogie de Bubbies glacés

c_DSC04679 - copie

Les « Bubbies glacés » qui sont les desserts à base de moche et de glace sont toujours un succès. On aime ce coté moelleux, pâteux avec les glaces à l’intérieur. Je suis toujours fan de ce dessert.


Boissons

Le Kamome propose un très grand choix de boissons importées du Japon. Je pense notamment aux nombreuses variétés de saké que leur carte propose. Vous pourrez venir découvrir divers sakés conseillés par un sommelier saké. Bien évidemment, vous avez aussi du vin, cependant il serait dommage de ne pas goûter un petit saké lors de votre repas culinaire japonais.
c_DSC04600 - copiec_DSC04601 - copie


Cadre et ambiance

Le restaurant Kamome se trouve au sous-sol de l’hôtel Movenpick, donc si vous souhaitez avoir de la lumière du jour, c’est loupé. Par contre, ici règne une ambiance feutrée tout à fait atypique. Rénové il y a quelques années, ils ont opté pour un mélange de style moderne et classique japonais très réussi. 
c_DSC04664 - copiec_DSC04665 - copie

A l’entrée de l’établissement, juste après l’accueil, vous pourrez vous assoir au comptoir dédié au saké et attendre vos amis. Sur votre droite et au fond de la salle, vous trouverez plusieurs tables plus intimistes. Le restaurant propose aussi un grand bar à sushis où vous pourrez observer les maitres sushi confectionner vos mets et vous les servir à la minute. Toutefois, ce qui est le plus impressionnant ici, ce sont les tables de « Teppan yaki ». Les plus grandes tablées peuvent accueillir pas moins de 12 personnes. Parfait pour faire un grand repas de famille ou pour venir festoyer avec vos amis. En outre, le fond de la salle peut être privatisée pour les déjeuners d’affaires ou autres grâce à un paravent.
c_DSC04667 - copiec_DSC04668 - copiec_DSC04669 - copiec_DSC04671 - copie

c_DSC04672 - copie


Service

Le service était discret et efficace. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti lors de mon passage. Ces deux aspects vont parfaitement bien avec la culture japonaise. Quant au chef du Teppan yaki, il a été parfait! Ses démonstrations étaient très appréciables.
A l’entrée de l’établissement, vous remarquez sûrement un meuble dans lequel des baguettes sont entreposées. Ce sont les baguettes des fidèles clients du restaurant. En effet, les bons clients se voient offrir des baguettes avec leur nom gravé dessus. Un petit privilège 🙂

c_DSC04685 - copiec_DSC04688 - copie


Informations pratiques
Restaurant Kamome
Route de Pré-Bois 20, 1215 Genéve, Suisse
Tél. +41 22 717 17 30
Fax. +41 22 717 11 22
e-mail. cedric.lefevre@moevenpick.com
Attention: Les réservations en ligne doivent être faites 48h à l’avance. Ils ne prennent pas de réservations à travers le site les dimanches. En outre, il faudra vous munir de la confirmation de réservation reçue par email.
Horaires: Mar au Vend de 11h45 à 14h (dernière commande) & Lun au Sam de 18h30 à 22h (dernière commande)

                                 

Print Friendly, PDF & Email

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply