Genève Restaurants & Adresses Traditionnel Viande

Pourquoi se rendre au restaurant « Le Grill » de l’hôtel Kempinski Genève?

28 août 2014


Général:
Après trois semaines de repos total au Japon, c’est avec la charmante RP du Kempinski que j’ai pu déguster un assortiment de plats du restaurant « Le Grill » de cet hôtel 5 étoiles. Comme tous les restaurants des grands hôtels de Genève, l’établissement propose une cuisine raffinée et de qualité, mais alors qu’est-ce qui fait sa différence? C’est le Chef James Norman. Pourquoi? Vous trouverez la réponse dans son jardin potager qui se trouve sur la terrasse du Floor Two. Vous avez bien lu, il y a un jardin potager de 30m de long dans cet hôtel avec pas moins de 16 variétés de fruits et légumes de saison. C’est ce qu’on peut appeler le « Style James Norman ». Ce dernier ne s’arrête pas là. S’il prône le « home made » et les produits locaux, c’est qu’il a mis en place bon nombre de changements. Tout d’abord, le Kempinski Genève produit son propre beurre et propose même son propre chocolat. Ensuite, sur le toit de l’hôtel, des ruches sont installés afin d’offrir à sa clientèle sa propre production de miel. Le dernier challenge du Chef ? Incroyable, mais vrai, il vient de choisir la ferme d’Avully (une des cinq dernières fermes de Genève) où des vaches sont dédiées à la production des produits laitiers de tout l’établissement. C’est ainsi que le Chef James Norman collabore avec le fermier Claude Biéri pour proposer de la crème, du fromage, du lait, des yaourts, du beurre, etc. 100% locaux! Alors n’hésitez plus! Vous savez qu’en mangeant dans l’un des restaurants du Kempinski : Le Grill ou le Il Vero, vous mangez des produits frais et locaux de qualité (juillet 2014).

Situation: Le restaurant le Grill se trouve à l’étage du grand hôtel Kempinski. Ce dernier se situe au bord du lac Léman sur le quai du Mont-Blanc à 5 minutes de la gare Cornavin. L’hôtel dispose d’un parking payant, toutefois vous pouvez trouver tout le long du quai, des places de parking.

Cuisine et carte: Lors de mon passage, j’ai été vraiment gâtée! Le chef nous a proposé des plats tout aussi succulents et raffinés les uns que les autres et je suis sortie de table repue et souriante. Nous avons commencé par le Gaspacho Andalou (tartine ibérique: lomo, cecina de leon, Pata Negra 5J), un assortiment de charcuteries. Ces petites tranches coupées finement étaient suspendues par des petites pinces en bois! J’ai adoré cette présentation audacieuse et originale. Chaque tranche avait un goût propre à elle et c’est avec plaisir que j’ai pu décrocher une à une toutes ces petites pinces pour mettre en bouche la tartine ibérique. L’assortiment était accompagné d’un gaspacho rafraichissant. Quelques amuses bouches nous ont été  servis en même temps.

Nous avons continué avec Le Fumoir (coeur de saumon, crémeux d’avocat, salade de quinoa et de légumes croquants). Je fus surprise de voir arriver une boîte transparente remplie de fumée. Le chef nous explique alors que le saumon est fumé au bois d’hêtre. La fumée s’échappe de la boîte, se propage et laisse une agréable odeur derrière elle. Le saumon est déposé délicatement sur l’ardoise prête à être dégusté. Que dire de cette tranche de saumon? Savoureuse et onctueuse, la douceur de sa chair caresse nos papilles, tandis que sa tendreté fond dans notre bouche. Vous avez compris, ce fut un délice. J’ai été par contre moins emballée par son accompagnement que j’ai trouvé bon, mais sans voyage gustatif.

Le plat suivant qu’il nous a été apporté était le Carpaccio de Poulpe (pommes de terre grenaille, sauce Romesco, calamars sautés à l’ail). Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire en voyant au centre de l’assiette ces petites tentacules (cf. voir photo). Cette troisième entrée nous confirme la fraicheur des produits. Calamars grillés juste ce qu’il faut avec ce carpaccio de poulpe qui n’a pas fait long feu dans l’assiette.

Nous entamons ensuite les plats. Tout d’abord c’est du Presca Iberique grade 5 (250gr) que nous commençons à déguster. Sa chair est tendre et quelques grains de gros sel suffisent pour la mettre en valeur. Ce dernier est accompagné d’une tortilla décorée de poivron basquaise.
La suite est grandiose. On nous apporte une ardoise sur planche qui prend tout le centre de la table: une magnifique Entrecôte parisienne de boeuf nous est présentée. La viande est d’un goût et d’une rare tendresse. J’apprends que le boeuf est 100% Suisse (Alpes) et que ce dernier est rassi au minimum 30 jours sur l’os pour le rendre plus savoureux et tendre. La viande est accompagnée d’une pomme mousseline parfumée à l’huile de truffe que l’on pourrait déguster sans s’arrêter.

Après tous ces plats, nos ventres sont remplis… toutefois, il reste encore les desserts. Nous décidons de faire une petite pause et nous optons pour une verveine. Le temps de déguster notre thé que les desserts arrivent, pas un, ni deux, ni trois mais quatre desserts nous sont servis. Nous avons donc eu une Soupe de pêche (romarin de notre jardin, financier au citron vert), un Parfait glacé à la fraise et basilic (tartare de fraise), une Tarte Tatin (crème double de la Gruyère, glace vanille) et un Fondant au chocolat noir (compote de cerise, glace marbrée, cerise-Fior di Latte). Ne me demandez pas comment nous avons fait pour tout manger, mais à la fin de notre repas, il ne restait plus rien. Mon coup de coeur revient au fondant au chocolat, alors que je ne suis pas très dessert au chocolat. Ce dernier a fait littéralement fondre mon palet. C’est ainsi que ce déjeuner copieux et merveilleux s’est achevé.

Cadre: Habillé de rouge et de noir dans un cadre moderne et chaleureux à la fois, l’établissement bénéficie d’une magnifique vue sur le lac Léman. La cuisine ouverte nous permet d’admirer le Chef et son équipe préparer les mets qui vous seront servis. Les bouteilles de vins semi-suspendues font office de décoration. Une petite salle avec une grande table est idéale pour un dîner de famille.


Ambiance: La journée, le lieu est idéal pour un déjeuner d’affaire, votre hôte sera ravi de pouvoir déguster de bons plats en ayant une magnifique vue sur le lac Léman. Le soir, l’ambiance change et fait place au romantisme. Votre moitié sera ravi(e) de passer un moment agréable au Grill ou les lampes rouges qui ornent le restaurant tamisent la lumière.

Service: Très bon service digne des grands hôtels. Le chef responsable du restaurant le Grill est venu à notre table de nombreuse fois pour nous expliquer ses préparations. Le Chef James Norman est lui-même venu discuter un moment avec nous afin de nous faire partager sa passion pour les bons produits. C’est ainsi que j’ai découvert l’histoire des filets de perche de Genève. Bon nombre de restaurants proposent des filets de perche, mais rares sont ceux qui viennent vraiment du Lac Léman vu la baisse du coût d’importation. Cependant, le Kempinski a l’honneur d’avoir un partenariat avec l’un des derniers pêcheurs du Lac Léman. Chaque matin, les perches sont pêchés et ce que vous dégustez à midi ou le soir dans votre assiette, est bien ce qui a été pêché le matin même! Tout cela pour vous dire que chaque produit de l’établissement a sa petite histoire et que le chef nous a fait le plaisir de nous en partager une.

Event du moment: le Business lunch

Informations pratiques
Quai du Mont-Blanc 19
1201 Genève
Tél. +41(0)22 9089220
e-mail. legrill.grandhotelgeneva@kempinski.com
Site internet (Cliquez ici)

Horaires
lu-dim: 12h-14h et 19h30-23h

Prix: $$$

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Le Petit Chou in Geneva - Business Lunch du restaurant « Le Grill » (hôtel Kempinski Genève) 28 août 2014 at 11 h 55 min

    […] Et pour ceux qui ont plus de temps, laissez vous tenter par les délicieux mets proposés à la carte. Vous trouverez plus d’informations dans mon article « Pourquoi se rendre au restaurant Le Grill de l’hôtel Kempinski Genève? &ra… […]

  • Reply Le Petit Chou in Geneva - Le Guide des Restaurants à Genève - Le Petit Chou in Geneva 11 septembre 2014 at 14 h 31 min

    […] Gaya – Coréen Gelato Mania – glacier artisanale Golestan – Iranien Le Grill (Hôtel) – […]

  • Reply Un Petit Déjeuner de Roi au Kempinski hôtel Geneva ouvert à tous! - Le Petit Chou in Geneva 16 octobre 2014 at 17 h 39 min

    […] été, je vous avais fait découvrir  le restaurant Le Grill  de l’hôtel Kempinski Genève à travers un déjeuner plus que copieux. Aujourd’hui, […]

  • Reply Thierry Ducret 29 octobre 2014 at 8 h 24 min

    Bonjour

    Pour info parle de « tendreté » pour une viande et non de tendresse (sauf si vous avez noué des liens spéciaux avec l’animal 😉

    • Reply Le petit chou 29 octobre 2014 at 21 h 13 min

      Bonjour Thierry!

      hahahha, peut être que je me suis liée d’affection pour cet animal avant qu’il atterrisse dans mon assiette! 😉 Merci!! 🙂 J’ai corrigé!!
      Et merci de me lire, cher lecteur!

  • Reply Il Vero, pour voyager en Italie - Le Petit Chou in Geneva 26 novembre 2014 at 19 h 34 min

    […] vous fait découvrir dans le restaurant Il Vero. Cet été, je vous avais parlé du restaurant le Grill qui se trouve aussi à l’hôtel Kempinski. J’y avais passé un excellent moment et […]

  • Reply Il Vero du Kempinski pour voyager en Italie - Le Petit Chou in Geneva 26 novembre 2014 at 19 h 35 min

    […] vous fait découvrir dans le restaurant Il Vero. Cet été, je vous avais parlé du restaurant le Grill qui se trouve aussi à l’hôtel Kempinski. J’y avais passé un excellent moment et […]

  • Reply Le Grill du Kempinski et son nouveau chef!! - Le Petit Chou in Geneva 20 mai 2015 at 9 h 12 min

    […] date d’il y a quelques mois, en effet je m’y étais rendue au mois de juillet 2014 (Cliquez ici pour plus de détails). C’est donc avec plaisir que je me suis rendue au Grill en compagnie […]

  • Leave a Reply