Genève Péruvien Restaurants & Adresses Tous les restaurants

Pachacamac, un bon péruvien!

26 novembre 2015

c_DSC05273 - copie

Général: C’est après avoir mangé péruvien au Mandarin Oriental Genève, lors d’un évènement spécial que je me suis un peu plus intéressée à la cuisine péruvienne. J’ai alors naturellement pensé au restaurant Pachacamac qui se trouve sur la rue Voltaire. C’est avec la carte Eat The World que je me suis rendue dans ce restaurant, la carte qui permet une réduction de 50% dans certains restaurants. La propriétaire et chef de l’établissement est Cecilia Zapata. Elle a ouvert son restaurant pour rendre hommage à ses parents disparus. En effet, ses parents possédaient un restaurant dans la région archéologique du Pachacamac qui avait remporté un franc succès.

Situation: Le restaurant se trouve sur la rue Voltaire à 10 minutes de la gare Cornavin. Il y a des places blanches et bleues dans les alentours, mais si vous choisissez de vous y rendre le weekend, il vaut mieux vous garer au Parking Cornavin et venir à pied. Avec les transports en commun, c’est le tram 15, le bus 1, le bus 7 qu’il faut prendre et s’arrêter à « Isaac-Mercier ».

Cuisine et carte: La cuisine péruvienne est l’une des plus diversifiée du monde. Cette richesse vient de trois raisons différentes: la particularité géophysique du pays, le mélange des ethnies et des cultures et l’adaptation de cultures millénaires à la cuisine moderne. La cuisine péruvienne est souvent très colorée, mais très peu pimentée. Dans la cuisine péruvienne, vous allez trouver des produits de la mer, de la forêt ou de la montagne.
Nous avons commencé par un amuse bouche: « Emulsion de maïs ».
c_DSC05238 - copie Nous avons continué avec la « Mini Dégustation », un assortiment d’entrées afin de goûter à tout. Cette entrée comprenait: « Ceviche » (émincé de poisson frais mariné au jus de citron vert), « Tiradito de poisson frais » (Sashimi de poisson au piment péruvien « Rococo »), « Tamal » (préparation à base de maïs « Mote » enveloppée et cuite dans une feuille de bananier farcie de poulet), « Sauce huancaina », « Causitas de colores » (pomme de terre citronnée et farcie au poulet, thon, chair de crabe). J’ai adoré le Ceviche! C’est un des plats incontournables de la cuisine péruvienne. Le sashimi était aussi excellent! J’ai trouvé très intéressant le Tamal qu’il fallait découvrir en enlevant la feuille de bananier. J’étais moins fan des pommes de terre farcies qui pour moi ressemblaient beaucoup à une salade de pomme de terre présentée sous une autre forme.Le pain était servi chaud et avec une bonne petite sauce.

c_DSC05239 - copiec_DSC05240 - copiec_DSC05244 - copiec_DSC05245 - copiec_DSC05247 - copiec_DSC05248 - copiec_DSC05249 - copiec_DSC05250 - copie
Pour le plat, nous avons opté pour le « Lomo Saltado »: Filet de boeuf argentin émincé flambé. Pomme de terre ou riz (39 chf). Une merveille!! La viande était tendre et  fondante, la sauce qui l’enrobait était douce et épicée. Si c’est pour manger ce genre de plat, je prends mon vol pour le Pérou de suite!
c_DSC05252 - copiec_DSC05251 - copie

c_DSC05263 - copieAprès mon plat de viande, j’étais bien remplie, mais j’ai quand même opté pour une petite « Glace de Lucuma » (10 chf). Le « lucuma » est un fruit exotique péruvien qui ressemble à cela:
x-lucuma
Le lucuma a une valeur nutritive élevée. C’est pour cette raison qu’il est considéré comme un « Super-aliment ».  C’est une bonne source d’hydrate de carbone, de vitamines niacine et bêta-carotène, de sels minéraux tels que le fer et de fibres alimentaires. Son goût ressemble à celui de la châtaigne et du caramel. C’est un fruit qui est souvent utilisé pour faire de la pâtisserie ou des glaces. On le vend aussi sous forme de poudre que l’on peut utiliser pour le mettre dans les smoothies, yaourt, fromage blanc, sans devoir rajouter de produit sucrant. C’est un bon produit pour rendre les aliments liquides plus épais et consistant. J’avais d’ailleurs goûté un jus à base de lucuma dans un restaurant Vegan à Paris et j’avais beaucoup aimé.

Mais revenons à ma glace au Lucuma, ce dernier avait bien un petit goût de châtaigne. Un nouveau goût qui ne m’est pas familier. Le serveur nous a apporté aussi quelques biscuits à la crème de lait.
c_DSC05266 - copiec_DSC05269 - copiec_DSC05270 - copie

Vins: De nombreux vins au verre vous sont proposés. En ce qui me concerne j’ai pris un verre de Sauvignon blanc (New Zealand, Marlborough) qui accompagnait très bien mes plats. IMG_7915Cadre: Deux grandes salles vous sont proposées. Les tables de diverses tailles sont nappées. Des décorations péruviennes se trouvent un peu partout dans la salle. J’ai beaucoup aimé la lampe suspendue dans la salle. Je n’ai pas pu prendre de photos, car il y avait beaucoup de monde.
c_DSC06985 - copiec_DSC06988 - copiec_DSC06989 - copiec_DSC06990 - copiec_DSC06991 - copiec_DSC06992 - copie
Ambiance: Le restaurant est très convivial, même si ce dernier est gastronomique. Les gens sont assez décontractés. Les tables sont assez rapprochées, mais celles-ci sont assez grandes donc cela ne dérange pas pour un dîner romantique. Le restaurant est animé donc ne vous attendez pas à trouver un restaurant calme.

Service: Le serveur a été adorable avec nous. Il nous a conseillé du début à la fin pour nos plats étant donné que c’était notre première fois. 

Informations pratiques
11 rue Voltaire, 1201 Genève
Tél. +41 (0) 22 735 76 15
reservation@pachacamacrestaurant.com
info@pachacamacrestaurant.com
Horaires: Ma au Sam de 12h à 14h30 & de 19h à 23h30 (fermé les dimanches et lundis)

Print Friendly, PDF & Email

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply La semaine d'une gourmette 27 novembre 2015 at 8 h 42 min

    Adresse intéressante, merci ! J’ai découvert la cuisine péruvienne à Londres, il y a quelques années, au Coya à Picadilly (miam !).
    Quant au vin, tu as tiré le gros lot, le Cloudy Bay c’est une merveille !

    • Reply Le petit chou 28 novembre 2015 at 15 h 24 min

      De rien! Si tu vas faire un tour tu me diras ce que tu en as pensé! Je n’ai pas beaucoup d’expérience concernant la cuisine péruvienne.

  • Reply Deuxième visite au Pachacamac - Le Petit Chou in Geneva 4 février 2016 at 18 h 07 min

    […] Général: Lorsqu’on aime, on ne compte pas! Et puisque j’ai aimé, j’y sui retournée! C’est en bonne compagnie avec deux Messieurs que je me suis rendue au Pachacamac. Nous avons passé un excellent moment. Le serveur qui m’avait servi lors de ma première visite était là et il fut tout aussi agréable et serviable que la fois passée. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon premier article plus détaillé consacré au restaurant Pachacamac. […]

  • Reply Deuxième visite au Pachacamac - Le Petit Chou in Geneva 14 février 2017 at 18 h 17 min

    […] Lorsqu’on aime, on ne compte pas! Et puisque j’ai aimé, j’y sui retournée! C’est en bonne compagnie avec deux Messieurs que je me suis rendue au Pachacamac. Nous avons passé un excellent moment. Le serveur qui m’avait servi lors de ma première visite était là et il fut tout aussi agréable et serviable que la fois passée. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon premier article plus détaillé consacré au restaurant Pachacamac. […]

  • Leave a Reply