Le Sumo Yakitori pour manger des brochettes japonaises (Pâquis-Genève)

15 rue de Monthouxc_c_20
1201 Genève
Tél. +41(0)22 731 19 50
 
Horaires: mardi au samedi : 18h30-23h00
 

Général: Etant donné que le Yakitori appartient au Scandale, j’étais un peu sceptique avant d’y aller. Mais quelle découverte!!! Le cuisinier est japonais, les serveuses sont japonaises! Donc que de bonnes découvertes! L’établissement est vraiment tout petit. Il y a le comptoir pour environ 10 personnes et deux ou trois tables pour deux. Il est donc impératif de réserver si vous voulez vous y rendre! Contrairement aux autres restaurants japonais, le Yakitori propose des brochettes. Ces brochettes principalement aux poulets se nomme « yakitori ». Un délice!!

Situation: Le restaurant est situé au centre du quartier des Pâquis à côté du restaurant Thaïlandais Le Sam-Lor (même propriétaire). Le quartier du Pâquis est un lieu animé où il y a toujours de la vie. Personnellement ce n’est pas le quartier que je préfère. Heureusement le restaurant est situé dans une rue encore assez bien fréquentée. Pour les Parking, il y a des places blanches mais assez difficile de trouver une place. Vous pouvez toujours vous garer dans le parking des Alpes situé à 5 minutes à pied ou au bord du lac (quai du Mont Blanc).

Cuisine et carte: Le restaurant est spécialisé dans les brochettes cuites au feu de bois. Le « yakitori » signifie brochette de poulet en japonais, de ce fait, les brochettes sont principalement à la volaille. Mes préférés sont les « yakitori » et le « nankotsu » (il n’y en avait pas). Le poulet au fromage est aussi très bon! Enfin tout est bon!!! Il faudrait tous les tester! Il y a aussi d’autres mets japonais que vous ne trouverez pas dans tous les autres restaurants japonais.
c_c_01 c_c_02
c_c_18
Nous avons opté pour différentes brochettes et quelques mets tels que des onigiris, des yaki-onigiris et du nasu-yaki.  Les onigiris sont des boulettes de riz avec des épices japonais. Le « yak-onigiris » et le onigiri grillé au feu de bois. Le nasu-yaki est un met composé d’aubergines cuites au feu de bois. Tout était vraiment très bon!! Par contre ne prenez pas de dessert! Ce ne sont pas des desserts japonais! En tout cas le seul dessert japonais qui était la glace au thé vert n’était vraiment pas bon! Les desserts viennent du restaurant Sam-Loi.
Soupe miso Brochettes Onigiri (boulette de riz) Aubergine au feu de bois Aubergine au feu de bois et yaki-onigiri (boulette de riz au feu de bois) Yaki-onigiri Glace au thé vert
Cadre: Tout le décor nous fait penser au Japon, le comptoir en bois. Les lampions japonais au plafond.
c_c_04 c_c_12 c_c_14 c_c_15 c_c_22
Ambiance:
 Ambiance typiquement japonaise! Durant le repas, on est transporté au Japon. Tout le décor est japonais. Les cuisiniers avec leurs vêtements japonais cuisinent devant nous les mets qui nous sont servis.

c_c_10 c_c_11 c_c_16

Service: Service à la japonaise! Donc parfait 😉

Print Friendly
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

8 Responses to Le Sumo Yakitori pour manger des brochettes japonaises (Pâquis-Genève)

  1. Olivia

    Et voilà tu m’as une nouvelle fois donné envie de découvrir un lieu ! Merci pour toutes ces bonnes adresses :))

    • sabotenhime

      Oh! Merci beaucoup! Tant mieux!! Tu me feras un petit feed back!! 🙂

  2. Amel Mrabet

    Bonjour,
    J ai moi aussi ete transporte par ce restaurant. Tout y etait bon et le decor magnifique. J y vais ce soir d ailleur…enfin si il y a de la place.
    Amel

    • Le petit chou

      Bonjour!
      Tout d’abord merci pour le commentaire 🙂 ça fait toujours du bien d’avoir un bon petit restaurant traditionnel japonais 🙂 Réservez vite!! Il y a tellement peu de places! Mais en même temps c’est ça qui fait son charme!!
      Bon appétit!!!
      Quelles sont vos brochettes préférées?

  3. Pingback: Restaurants Genève A-Z | Le Petit Chou in Geneva

  4. Pingback: Découvrez les Tapas japonais au "Kotobuki" à Genève! | Le Petit Chou in Geneva

  5. Pingback: Le Guide des Restaurants à Genève | Le Petit Chou in Geneva

  6. Pingback: Trois semaines au Japon - Partie 1 - Le Petit Chou in Geneva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *