Luigia et sa nouvelle carte 2017

Général

La fameuse pizzeria Luigia est incontournable à Genève. Cette dernière est très appréciée pour ses pizzas, sa convivialité et son espace dédiée aux enfants. Lorsque je m’y rends c’est la plus simple des pizzas que je commande: la buffala ! Un vrai délice! Cependant tout récemment, lors d’un déjeuner blogueurs, j’ai découvert d’autres plats succulents. Ainsi, j’ai pu constater que la Luigia n’était pas seulement une pizzeria, mais aussi un vrai restaurant italien proposant des plats de viandes, de poissons, etc.


Situation

Il existe aujourd’hui de nombreux restaurants Luigia. A Genève, vous avez celui de Lachenal (près de l’arrêt Terrassière) et un autre au Petit-Saconnez (bus 3, arrêt Petit-Saconnex). Pour celui de Lachenal, il y a des places de parking blanches tout autour, toutefois pas toujours facile d’en trouver une. Pour celui du Petit-Saconnex, vous pouvez vous garer dans le parking de la Migros. En effet, le parking vous enmène directement dans le restaurant, ce qui est très pratique. Il existe aussi deux autres Luigia: à Nyon et à Lausanne.


Cuisine et carte

Les pizzas de chez Luigia sont excellentes. Enfin, moi je les adore! Mais, j’ai découvert récemment que les autres plats valent tout autant le détour. Autrement dit, ce n’est pas seulement pour manger des pizzas que l’on va chez Luigia, mais pour manger « italien ».
Lors de notre déjeuner blogueurs, nous avons découvert une multitude de plats italiens que je n’aurais en aucun cas commandés en allant à la Luigia. Pourquoi? Tout simplement car dans ma tête, « Luigia » était égal à « pizzeria ». Je n’avais même jamais songé à prendre autres choses que des pizzas. Mais là était mon erreur et je suis ravie de l’avoir découvert.

Antipasti

« Carpaccio Luigia » & « Vitello tonnato »


Nous avons commencé le repas avec des « Antipasti » tels que le « Vitello tonnato »: Recette traditionnelle du Piemont «Langhe» (22 chf) et le « Carpaccio Luigia »: Carpaccio de boeuf, artichauts, salade d’épinards, gauffre de Grana Padang (20 chf). La première chose que j’ai remarquée était les assiettes. Celles-ci étaient noires et faisaient très bien ressortir les aliments. Que ce soit pour le carpaccio ou le vitello, la viande était de bonne qualité et très bonne. Les épinards amenaient une certaine fraicheur au plat. Les tomates cerises avaient du goût, ce qui n’est pas souvent le cas dans les restaurants.

« Chiacchiere Napoletane »

Comment résister au « Chiacchiere Napoletane »: Beignets de pâte à pizza frits avec bufala, olives vertes, tomates datterini, basilic, origan (25 chf).  La pâte est « mochi mochi », onomatopée japonais pour désigner un aliment qui est comme le « mochi » (Cette pâte de riz gluante que l’on mange au Japon et qui est souvent servi sous forme de glace « mochi: pâte de riz qui recouvre de la glace). J’adore ces beignets. Ce plat est idéal à partager. Il peut aussi être mangé en entrée si on a envie de manger des pâtes ou autres par la suite. Il nous permet de manger quand même leur délicieuse pâte à pizza.

« Polpo grigliato »

Qui imaginerait manger un « poulpe grillé »  chez Luigia? Personne! Vous avez entièrement tort car ce dernier était délicieux!!! Grillé à la perfection,  je ne pensais pas pouvoir manger un aussi bon poulpe grillé dans un lieu où habituellement je mange des pizzas. « Polpo grigliato »: Poulpe grillé avec salade d’épinards, fenouil, olives noires, tomates concassées et citron (15 chf, petite faim & 25 chf).

Pasta

« Spaghetti alla carbonara »

Après les « Antiparti », nous avons continué avec la sélection de pâtes. « Spaghetti alla carbonara »: Oeufs, « guanciale », Grana Padano, poivre, Pecorino Romano top (23 chf). Le « guanciale » qu’il utilise pour la recette est un morceau de viande non fumée issue de joues ou des bajoues du cochon. Ce n’est donc pas le « bacon » que l’on trouve dans de nombreux plats de carbonara, mais une partie précise de la viande de cochon. En outre, la Luigia tient à la recette italienne originale qui ne comporte pas de crème fraîche. Luigia est ainsi très pointilleux sur les recettes ce qui donne d’excellents plats.

« Tubetto con astice »

Nous avons continué avec les pâtes: « Tubetto con astice »: Pâtes Napolitaine avec homard, persil, ail, piment (29 chf). Les pâtes parfaitement cuites, le plat était généreux en quantité de homard. Un plat gourmand que les amateurs de homards se feront un plaisir de savourer.

Seconde

« Bombette »

On a ensuite continué avec la « Bombette »: Viande de boeuf, persil, ail, piment et friggitelli (32 chf). Les « friggitelli » sont des poivrons originaire du sud-est Italien, de la région de Campânia. Je les adore! Si le « homard » du précédent plat était bon, je ne sais pas comment vous décrire ce plat de viande. La viande était tendre et d’une excellente qualité, même sa graisse que l’on met de côté habituellement était à tomber! J’adopte!

« Scottatina di branzino »

« Scottatina di branzino con carcio trifolati e verdure »: Filet de loup de mer saisi vivement avec artichauts et légumes de saison à la poêle (38 chf). Très bon plat, mais je pense que c’est le plat qui m’a le moins plu. Par contre j’étais très étonnée par les artichauts qui étaient très bien cuisinés.

Pizze

« Cetarese » & « Verza e Crostacei »


On ne pouvait pas passer à côté des pizzas! Nous avons eu un assortiment de pizzas. Les deux premières qui nous on été servies étaient le « Cetarese »: Tomate Piennolo, anchois, persil, ail, huile d’olive extra vierge (23 chf) et le « Verza e Crostacei »: mozzarella fior di latte, choux et gambas poêlés, langoustine, piment. Pour la première pizza, je ne vais pas me prononcer puis que je ne suis pas une très grande fan de sardine. Cependant pour la deuxième je dirais: lorsqu’il s’agit d’originalité la Luigia y va! Pourquoi ne pas manger des langoustines et des choux sur une pizza? Osé et réussi!

« Mulignana » & « Luigia »

La troisième pizza était la « Mulignana »: fior di latte, aubergines, parmiggiana, grana padano, basilic. Cette pizza est née de la melanzana (aubergine) alla parmiggiana (fromage) sur pizza. Elle est décorée de croustillantes gaufres de grana padano et de basilic. Une pizza extrêmement riche que je vous conseille plutôt de partager que de la prendre seul.
La « Luigia »: Pétales de pâte à pizza farcies au bufala, scamorza fumée, cèpes, jambon cuit, salsa tartufata, tru es fraîches de saison (15 chf la pétale, 49 chf les cinq pétales). Il existe la version plus petite de la Luigia qui est la Luigina dont le prix est plus raisonnable (8chf la pétale, 29 chf les cinq pétales). Même si le prix n’est pas très abordable, je vous conseille vivement de gouter au moins une fois à cette pétale! Vous en tomberez sûrement amoureux!

« Margherita bufala »

La dernière pizza que nous avons eue était la fameuse « Margherita bufala » (21 chf) que je prends à chaque vois que je me rends chez Luigia. Dans cette pizza la fior di latte est remplacée par la bufala. Elle a l’air très simple comparée à toutes les autres et c’est le cas. Toutefois, ne dit-on pas que c’est avec la pizza la plus simple que l’on arrive à reconnaitre une bonne pizza? Je confirme, la pizza de chez la Luigia est pour moi la numéro 1.

Dessert

« Tiramisu della nonna » & « Pastiera Napoletana » 


Le « Tiramisu » de la Luigia est toujours aussi onctueux et délicieux. Vous ne serez pas déçu si votre choix porte sur ce dessert. Le « Pastiera Napoletana » quant à lui était accompagné d’une boule de glace. Il était bon mais je n’opterais pas sur ce dessert si j’ai le choix.

« Brontoline », « Profiterole al limone » & « Zeppola Napoletana »

J’ai bien aimé la glace à la pistache avec son coulis de chocolat. En ce qui concerne les profiteroles au citron, j’ai apprécié son originalité, toutefois j’ai trouvé qu’il était trop sucré. Il y avait aussi beaucoup trop de crème et de chantilly comparé aux profiteroles. Pour le beignet Napolitain, j’ai trouvé la crème très bonne mais la pâte trop dure, mais apparemment celui-ci se mangerait comme ça. Donc là, c’est juste moi qui est apprécié moyen la texture de la pâtisserie.


Cadre et ambiance

La Luigia Lachenal est le premier Luigia ayant ouvert ses portes. L’établissement est très grand et possède un très haut plafond. Il est très apprécié par les familles, car il existe un petit coin pour les enfants. Mais ce n’est pas seulement pour cela, car un « coin enfant » ne suffirait pas à faire le bonheur des parents. La Luigia se veut très familial, il est donc tout à fait normal de voir des enfants gambader dans le restaurant et voir  des allées et venues d’enfants. Ici, personne ne vous dira quoi que ce soit sur les enfants et je crois que les parents se sentent bien à l’aise.


Service

L’ambiance italienne est à l’honneur. Ici, les serveurs parlent tous italiens. Ils courent et nous servent avec le sourire. Les enfants sont toujours les bienvenus. Et si vous avez de la chance, vous croiserez Enrico Coppola, un des deux fondateurs de la Luigia. Un homme sympathique comme tout qui n’est pas seulement le « patron » du lieu, mais un vrai homme passionné qui vous parlera de la Luigia et de tous les plats avec une telle passion qu’il vous transportera dans son univers.


Informations pratiques

1) Genève Rive Gauche
rue Adrien Lachenal 24 A, 1207 Genève
Tél. +41228401515 (pas de réservation possible)
Prix: $$
Horaires: Lun au Vend de 12h à 14h30 et 18h30 à 23h30 / Sam de 12h à 23h30 / Dim de 12h à 22h30

Ouvert 365 jours/an

2) Genève Rive Droite
Chemin de la Tourelle 2, 1209 Petit-Saconnex
Tél. +41227887770
Prix: $$
Horaires: Lun au Sam de 12h à 14h30 et 18h30 à 23h / Dim de 12h à 15h et 18h à 22h30

Ouvert 365 jours/an


Je remercie toute l’équipe de la Luigia et spécialement Luca, Chloé et Enrico pour avoir rendu cet évènement blogueurs possible.
 

Print Friendly, PDF & Email
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *